facebook twitter youtube rss

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Semeur de principes actifs dans le Vimeu

Le 25.01.2016

La santé par les plantes

A 26 ans, Thomas Lécureux, ingénieur en production végétale, globe trotter et passionné de botanique, implante une filière de plantes médicinales bio dans son Vimeu natal.
Semeur de principes actifs dans le Vimeu.


Romarin, lavande, sarriette, thym, menthe, camomille…C’est un véritable jardin de senteurs que Thomas Lécureux, 26 ans, cultive au cœur du Vimeu, à Buigny-lès-Gamaches sur une parcelle de 40 ares certifiée bio.

Des senteurs...mais surtout des principes actifs puisque ces plantes sont destinées à être transformées puis commercialisées sous forme de tisanes, de cosmétiques ou encore d’huiles essentielles avec des arguments de poids : la certification bio, une concentration maximum de principes actifs et l’origine 100% régionale de la production.

 

Pour Thomas Lécureux, qui vient de décrocher un prix de 2000 euros dans le cadre du concours "48 H pour entreprendre " organisé par le pôle PéPite (Pôle étudiant picard pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat) et soutenu par la Région, ces produits de santé naturels doivent "évidemment être élaborés selon des processus totalement écologiques".

 

Haute qualité et traçabilité parfaite

En optimisant la date de récolte, le séchage, la distillation et le conditionnement, le jeune entrepreneur mise ainsi sur la qualité en garantissant à ses produits médicinaux et aromatiques une teneur maximum en principes actifs, tout en permettant une traçabilité parfaite, de la graine jusqu’au conditionnement.

 

Chacun l’aura compris, entre Thomas Lécureux et la transformation des plantes, c’est d’abord l’histoire d’une passion. Elle le conduira à voyager à travers le monde, toujours à la recherche des espèces les plus remarquables en termes de propriétés à visées thérapeutiques.

C’est ainsi qu’après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur en production végétale à l’Université de Picardie Jules Verne, il choisit de poursuivre son cursus au Canada. Là, il se penche sur le Houblon pour lequel il met au point, déjà, un nouveau procédé pour en extraire les molécules.

C’est après un stage à Tahiti où il découvre cette fois une nouvelle molécule pour l’industrie pharmaceutique impliquée dans le traitement du cancer de la peau qu’il choisit de revenir au Pays, son Vimeu natal.

 

Riche de son expérience, Thomas décide alors de se lancer à son compte avec sa propre production, et surtout la maîtrise totale de la chaîne. D’ici quelques mois, le temps de laisser encore "mûrir" les plantes et se gorger de principes actifs, les clients (des particuliers mais aussi des professionnels) pourront acheter sur Internet (le site est en cours de développement) les premiers produits à base de plantes bio entièrement produits dans le Vimeu.

En vidéo : 48h pour entreprendre

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus