facebook twitter youtube rss

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Le projet Réseau Express Grand Lille en marche !

Le 22.10.2015

Le 15 octobre dernier, la poursuite du projet de Réseau Express Grand Lille a été voté. Ce vote concrétise le projet suite à la réussite du grand débat public qui  a animé la région d’avril à juillet, au travers de réunions publiques, débats mobiles, auditions ou encore outils internet. 

 

Il a touché plus de 20 000 personnes et a rassemblé 66% d’avis favorables. Un débat de qualité, véritable modèle de démocratie participative, qui sonne comme un consensus fort quant à l’intérêt du projet.

 

L’unanimité se porte notamment sur la nécessité de faire baisser la part de l’usage individuel de la voiture dans les déplacements et de renforcer celle du ferroviaire.

 

Ce projet, qui en est à la phase de conception, devrait voir le jour en 2025-2030. Les avis et remarques recueillis auprès des habitants et des acteurs ont nourri les réflexions des décideurs autour d’évolutions et d’adaptations à prévoir.

 

La concertation se poursuivra tout au long de la définition progressive du projet avec les acteurs du territoire et les riverains jusqu’à la mise en service du REGL. Elle permettra  d’informer, bien sûr, mais aussi de recueillir les attentes et avis des acteurs et du public au fur et à mesure de l’avancement des études et ensuite des travaux. 

Le débat public en quelques chiffres

  • 12 réunions publiques ;
  • 13 «rendez-vous» avec des chefs d’entreprise, commerçants, agriculteurs ;
  • 40 débats mobiles le long du tracé du projet ;
  • 8 réunions de la « Fabrique des propositions » ;
  • 7 rencontres auprès des jeunes du territoire (scolaires et étudiants) ;
  • 5 demi-journées d’auditions publiques d’experts ;
  • 1 permanence ouverte à Lille ;
  • plus de 9 600 visiteurs sur le site internet du débat.

Le Réseau Express Grand Lille, c’est :

Un service ferroviaire rapide et cadencé reliant les principales villes du Bassin minier et de l’Eurométropole. Le projet prévoit la construction d’un tronçon neuf de 4O km entre la gare Lille Flandres et la ligne Arras-Douai, la traversée souterraine de Lille et le raccordement sur les lignes existantes. Entre les deux extrémités, des gares avec pôles d’échanges sont prévues à Lesquin, Seclin, Carvin, Hénin-Beaumont et à proximité du stade Pierre Mauroy.

 

Pour aller plus loin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus