facebook twitter youtube rss

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Apprentissage : zoom sur les développeurs et conciliateurs

Le 31.08.2015

La Région met en œuvre le dispositif global de développement de l’apprentissage à travers la création de nouveaux types de personnel accompagnant l’apprentissage dans les CFA : les développeurs sectoriels et les conciliateurs. Le Conseil régional a également lancé un appel à candidature permettant la sélection des structures porteuses de ces développeurs sectoriels et de ces conciliateurs. 

 

Les développeurs sectoriels

Leurs missions consistent à  : 

  • prospecter et fidéliser les entreprises pour détecter les besoins en matière de compétences, pour recenser les offres de contrats d’apprentissage et aider à la définition des postes ; 
  • accompager les entreprises dans leurs recherches d’apprentis et dans toutes les démarches administratives liées à la mise en place du contrat d’apprentissage. ;  
  • promouvoir l’apprentissage auprès des entreprises de tous statuts juridiques ; 
  • informer les employeurs sur la taxe d’apprentissage, les primes versées aux employeurs d’apprentis ; 
  • présenter les dispositifs régionaux d’accès à l’apprentissage ; 
  • détecter les structures accueillant des stagiaires. 

Porté par un partenaire professionnel ou socio-économique (Chambre consulaire, Centre de Gestion), le "développeur sectoriel" sera en charge d’une mission répondant à un objectif principal de prospection d’entreprises en vue de la signature de contrats d’apprentissage. L’activité des développeurs sectoriels est à 80% centrée sur l’employeur ou le futur employeur d’apprentis. 

 

Les conciliateurs

Deux types de conciliateurs vont être mis en place : les conciliateurs en CFA et les conciliateurs en missions locales.  

 

Les conciliateurs en CFA ont pour mission de :  

  • prévenir et sécuriser  le parcours d’apprentis qui consiste à accompagner les apprentis en CFA lors de l’exécution du contrat d’apprentissage, à améliorer les conditions d’accueil, de formations et de vie des apprentis, assurer le suivi des apprentis, être l’interlocuteur unique de l’entreprise en cas de conflits ; 
  • constituer un réseau de partenaires, l'objectif étant de favoriser l’accès à l’apprentissage des publics fragiles et de promouvoir l’orientation vers l’apprentissage par des rencontres avec les jeunes, une information sur les métiers. 

Les conciliateurs en missions locales ont pour mission :  

  • l’accompagnement des jeunes vers l’apprentissage qui consiste en un accompagnement en amont de la signature du contrat d’apprentissage, l’information, l’orientation vers l’offre de formation, l’aide à l’immersion dans l’entreprise ; 
  • l’appui dans la lutte contre le décrochage. 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus