facebook twitter youtube rss

Accueil | La Région en actions | Environnement | Lutte contre le changement climatique | Les objectifs
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Les objectifs

Pour répondre aux défis du changement climatique, la Région s’est fixée des objectifs ambitieux, définis au travers notamment du SRCAE (Schéma régional climat-air-énergie) et de sa Stratégie régionale climat, qui sera adoptée en 2013 et constituera le volet climat du SRADDT.

1 - L'horizon 2020 : sur la voie du 3 x 20

A court terme, les objectifs retenus par la Région pour lutter contre le changement climatique, inscrit dans le SRCAE, sont :

  • réduire de 20 % les consommations énergétiques,
  • réduire de 20 % les émissions de GES (Gaz à effet de serre) par rapport à 2005,
  • enclencher la "transition énergétique" : le mix énergétique régional devra être composé à 12 % d’énergies renouvelables, contre 3% en 2009.


2 - Objectif 2050

La Région engagée dans la logique "Facteur 4" ; ce qui veut dire, d’ici 2050 :  

  • réduire de 64% les consommations énergétiques
  • diviser par quatre (au moins) les émissions de gaz à effet de serre
  • opérer une transition énergétique visant à passer d’un système centralisé de production d’énergie, fortement basé sur les énergies fossiles et nucléaire à l’abandon total de celles-ci, au profit d’énergies renouvelables (éolien, solaire, biogaz…) largement distribuées.

Ces choix, inscrits dans la Stratégie Régionale Climat, constituent pour l’ensemble des acteurs régionaux des défis majeurs en même temps que des facteurs de développement considérables !

La Région assure la préparation des changements à venir et agit pour un changement radical de nos modes de production, de consommation et de nos comportements. 

C'est pourquoi elle organise la mobilisation collective autour de cette transformation. Et veille à faire de l’aménagement durable du territoire un outil central de la lutte contre le changement climatique.
Les engagements sont pris à la fois par la France et par l’Union Européenne : atteindre une division par 4 des 2.25 tonnes de CO2 par habitant et par an !


Voir la note de mise en œuvre du facteur 4 


3 - Objectif rénovation : la réhabilitation énergétique et environnementale des logements anciens du Nord-Pas de Calais.


La région Nord-Pas de Calais compte 1.750.000 logements individuels et collectifs (20% gérés par des bailleurs sociaux et 80% par des propriétaires privés).
Plus de 65% de ces logements datent d’avant 1975, 80% d'avant 1990. C’est-à-dire, avant les premières réglementations thermiques. Mal isolés, ces logements sont coûteux à chauffer et génèrent d’importantes émissions de gaz à effet de serre, tout en étant relativement inconfortables d’un point de vue sanitaire.
Un nombre croissant de ménages se retrouvent ainsi en situation de précarité énergétique.

 

Face à ce constat, et compte-tenu des enjeux au regard du Plan climat et de l’objectif "facteur 4", la Région Nord-Pas de Calais a décidé de lancer un vaste plan régional de réhabilitation énergétique et environnementale du parc de logements anciens avec, dans un premier temps, l'objectif de 100.000 logements rénovés d’ici 2015 !

 

4 - Objectifs généraux de la Région : L’atténuation du changement climatique et l’adaptation aux effets de ce changement. 

 

Pour ce faire, la Région impulse une mutation vers : 

  • Une "société de sobriété" : qui gaspille moins, consomme moins en s'appuyant plus sur la fonctionnalité et le partage.
  • Une "société de l’efficacité énergétique" : par la rénovation massive de bâtiments et un aménagement maitrisé du territoire (maitrise de l’étalement urbain et des problématiques de mobilité).
  • Une "société basée sur les ressources renouvelables" : le recyclage vise la production de biens dits "du berceau au berceau" renouvelables indéfiniment.
  • Une "société de consolidation des efforts" : en combinant le court terme (gestion serrée des consommations d’énergie, limitation des gaspillages…) et le long terme (infrastructures de transport, formation, normalisation des équipements, recherche).
  • Une "société d'industries vertes" : en aidant à l’adaptation progressive des industries.

L’enjeu de la lutte contre le réchauffement climatique est également social et la Région crée les conditions d’un changement solidaire et équitable, qui intègre la lutte contre la précarité énergétique et la solidarité Nord/Sud.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus