facebook twitter youtube rss

Accueil | La Région en actions | Transports - ports | TER : le rôle de la Région
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

TER en gare

TER : le rôle de la Région

La Région est l’autorité organisatrice du TER depuis 2002, c’est-à-dire qu’elle définit le service proposé (dessertes, tarifications, qualité…) et qu’elle le finance. La SNCF est chargée de réaliser ce service et de gérer les relations commerciales avec les usagers. Au-delà de cette mission, la Région investit pour développer et améliorer les conditions de transport des usagers. Elle a été pionnière dans son investissement pour le TER. 120 000 voyages sont effectués quotidiennement sur le réseau TER. La Région s’est fixé comme objectif, au travers du Schéma régional des Transports, d’atteindre 200 000 voyages par jour en 2020.


Depuis 30 ans, la Région Nord-Pas de Calais s’est engagée, de manière volontariste, en faveur du TER.

En 1978, elle finance l’acquisition de nouvelles rames et permet des dessertes supplémentaires sur 10 axes ferroviaires.

Dès 1997, elle participe à une expérimentation de régionalisation du TER. 

A partir de 2002, elle a officiellement pris la compétence du transport régional.


38 % de voyageurs en plus de puis 2002
Le rôle de la Région est notamment de définir les dessertes TER et de les financer. Depuis 2002, l’offre de trains a augmenté de 28 % dans le Nord-Pas de Calais. Des liaisons rapides ont été crées et des axes renforcés. Cela a permis d’augmenter le nombre de voyageurs de 38 %.

 

Le TERGV littoral à Wimereux

Le TER-GV

Le TER-GV a vu le jour en 2000. Il consiste à permettre aux utilisateurs du TER d’emprunter des TGV à des prix réduits. Mis en service vers le littoral dans un premier temps (Boulogne, Calais et Dunkerque), le TER-GV a ensuite rejoint Arras, puis Etaples et Rang-du-Fliers, en 2010.

Temps de parcours très performants et gains de temps considérables à la clé ! 


La convention Région - SNCF : des objectifs de qualité de service


Les rapports entre la Région et la SNCF sont régis par une convention qui les lie. Cette convention définit le cadre dans lequel évolue la SNCF, les objectifs qui lui sont fixés et le financement de ses missions.

 

La SNCF s’engage sur le service qu’elle rend aux voyageurs dans les gares, les points d’arrêts et les trains (propreté, attente au guichet, informations, ponctualité…).

 

Dans cette convention, des pénalités sont prévues si les objectifs ne sont pas atteints. Des objectifs ont donc été fixés pour améliorer le taux de ponctualité (hors cas exonératoires, non imputables à la SNCF, comme les actes de malveillance, des accidents de personnes...). L’objectif était de 95,4 % des trains à l’heure en 2011.

 

A savoir : depuis 2005, la Région reverse l’intégralité des pénalités versées aux abonnés du TER les plus impactés par les retards sous forme de bons voyage TER (voir l’onglet côté pratique).

 

 


En savoir plus

ter en gare

Le TER, c'est la Région !

C'est la Région qui est responsable de l’organisation du service TER et le finance. La SNCF est chargée de mettre en œuvre ce service et émet, tous les ans, un devis pour la réalisation de celui-ci. Elle évalue les coûts et déduit les recettes des ventes de billets et d’abonnements, ce qui conduit au montant de la contribution financière de la Région. 


Combien coûte le TER ?

289 millions d’euros sont nécessaires pour faire fonctionner les trains régionaux. A savoir : L'apport des usagers par les billets et abonnements représente environ 25 % de cette somme. Le reste est financé par la Région, soit plus de trois quart du coût total.

 

218 millions de financement régional

Pour 2012, cette contribution régionale prévisionnelle est de 218 millions d’euros. Par rapport au budget 2011, 8,5 millions d’euros ont été ajoutés pour compléter l’offre de trains, suite aux changements d’horaires. En 2012, les recettes provenant des usagers sont estimées à 71 millions d’euros.


Rails, trains, gares : des investissements pour le TER de demain

Au-delà de sa mission de définition et de financement de ce service public, la Région investit pour l’avenir !

Travaux de modernisation des voies, achats de nouveaux trains, réaménagement des gares… des réalisations souvent coûteuses mais qui sont indispensables pour améliorer le service proposé et favoriser le développement du TER. 

En 2012, plus de 60 millions d’euros seront consacrés à ces investissements.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus