facebook twitter youtube rss

Accueil | La Région en actions | Environnement
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

papillon

Connaissance et observation

La "prise de conscience environnementale" existe depuis plusieurs années. Mais que faire, comment faire, comment agir, comment être efficace, où se renseigner ? Telles sont les préoccupations des habitants et des acteurs de terrain. La Région met à disposition une information claire, rigoureuse et objective sur l'évolution de la nature et de la biodiversité en Nord-Pas de Calais. Pour donner à chacun la possibilité d’agir pour la sauvegarde et la restauration du patrimoine naturel. Pour communiquer sur les actions entreprises et être pleinement éco-citoyen !

 Le Conseil régional, en partenariat avec l’Etat, a souhaité la mise en place d’outils capables de sensibiliser et de mobiliser les acteurs du territoire et le grand public :

journée annuelle de l'observatoire - photo :

  • le RAIN en 2006
  • l'observatoire de la biodiversité en 2010

Deux outils novateurs et complémentaires., au service de tous, dans l'intérêt de tous et accessibles à tous. Ils s'inscrivent dans la continuité des politiques menées en faveur de l'environnement à l'échelle régionale, bien sûr, mais aussi nationale, européenne et internationale.


Le réseau des acteurs de l’information naturaliste (RAIN)

 

Le patrimoine naturel de la région Nord-Pas de Calais inclut la faune, la flore, la fonge (champignons) et les habitats naturels et semi-naturels. Le travail déjà réalisé par les acteurs scientifiques et associatifs, leur dynamisme et leurs efforts ont largement contribué à mieux connaître ce patrimoine.

 

Avec eux, plusieurs besoins ont été mis à jour : organiser les données d’espèces (faune, flore, fonge), des habitats naturels et semi-naturels existants, permettre un accès à ces données, partager les réflexions et analyses…

 

La mise en place d’un système d’information de dimension régionale consignant toutes les informations naturalistes s'est imposée d'elle-même.

 

C'est ainsi que, pour harmoniser les pratiques et rendre accessibles les informations naturalistes publiques, le Conseil régional s’est orienté vers l’animation et la mise en cohérence du "réseau des acteurs de l’information naturaliste" en région Nord-Pas de Calais (RAIN).

 

Les réflexions préliminaires nécessaires à la mise en place de ce réseau se sont orientées selon trois axes : l’organisation du réseau, l’harmonisation des inventaires et les règles de diffusion de l’information naturaliste.

 

Ce, en partenariat avec la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL).

 

Le RAIN répond aux exigences du décret d’application de la convention d’Aarhus (liberté d'accès à l'information en matière d'environnement).

Et aux exigences de la directive INSPIRE 2007/2/CE du Parlement européen et du Conseil du 14 mars 2007.

Pour en savoir plus : cliquez sur l'onglet "ça veut dire quoi ?"

 

L'observatoire régional de la biodiversité Nord-Pas de Calais


journée annuelle de l'observatoire - photo : Depuis 2004, le Conseil régional Nord–Pas de Calais a axé sa politique environnementale sur les deux principaux enjeux écologiques planétaires :

  • la lutte contre le changement climatique,
  • la restauration/préservation de la biodiversité.

Pour mesurer l'évolution de la biodiversité, des pressions qu'elle subit et des réponses apportées pour la maintenir, l'Observatoire de la biodiversité, inauguré le 16 juin 2010, a été mis en place par le Conseil Régional et la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. Sa vocation :

  • diffuser et valoriser les évolutions,
  • évaluer les politiques publiques menées en région pour la conservation et la restauration de la nature,
  • communiquer sur la biodiversité,
  • informer et faciliter l'accès et l'échange.

A savoir : la restauration/préservation de la biodiversité fait partie intégrante du "Schéma régional d'aménagement et de développement durable du territoire" (SRADDT) au travers d'une "Directive régionale d'aménagement Trame verte et bleue", illustrée dans un schéma et un Atlas portés à la connaissance de tous les acteurs régionaux.
Le Conseil régional soutient la protection des coeurs de nature en développant les réserves naturelles régionales et participe à leur restauration avec notamment un grand projet de doublement de la forêt régionale à 30 ans, la mise en œuvre du plan régional de restauration de la biodiversité et de réintroduction d'espèces patrimoniales.

 

 


 

 

Les objectifs

 

Mobiliser le plus grand nombre dans l’innovation et la recherche


C'est une des conditions indispensables à l’émergence d’un nouveau modèle de développement, plus respectueux des équilibres écologiques.

 

Les objectifs du RAIN (Réseau des acteurs de l’information naturaliste) :  

  • mettre en place une politique globale en matière d’inventaire et d’identification des besoins,
  • améliorer la qualité et le contrôle des données produites,
  • faciliter l’accès et l’échange de l’information entre les acteurs,
  • établir des règles de diffusion afin d’améliorer l’accès à l’information tout en protégeant les espèces et les habitats,
  • valoriser l’information naturaliste en la mettant au service de la préservation de la biodiversité;

Découverte de la biodiversité à l'étang de Verquigneul par les Lycéens de Noeux Les mines 18 mai 2012. Photo : D Bokalo

Les objectifs de l’observatoire régional de la biodiversité Nord-Pas de Calais :

 

Objectifs généraux :
  • analyser, interpréter les informations collectées par le RAIN,
  • fournir un "monitoring" (suivi de processus en temps réel) des politiques publiques et de l’état de la biodiversité régionale, notamment au regard des objectifs européensn
  • rendre l’information naturaliste simple et accessible au grand public et aux décideurs publics et privés,
  • communiquer sur la biodiversité
Objectifs de l'observatoire par rapport aux projets portés par le Conseil régional :Découverte de la biodiversité à l'étang de Verquigneul par les Lycéens de Noeux Les mines 18 mai 2012. Photo : 

D Bokalo

 

  • transversalement, analyser, hiérarchiser et évaluer (démontrer l’efficacité, corriger) des politiques régionales en matière de conservation de la biodiversité, notamment au travers de la Trame verte et bleue ;

  • apporter une réponse rapide sur les futures politiques régionales en matière de restauration, protection et gestion conservatoire de la biodiversité, DTA (Directives territoriales d’aménagement)… ;

  • définir des axes de travail pour les politiques, notamment sur les problèmes émergents ;

  • croiser des données ;

  • appuyer les projets de sciences participatives ;

  • contribuer à la formation, sensibilisation des acteurs (politiques, techniques, citoyens, entreprises, partenaires européens de projets Interreg etc.) en leur offrant un porté à connaissance mis à jour ;

  • apporter des données utiles pour l’évaluation écologique des grands projets, la certification (HQE, PEFC, FSC, zones d’activité, etc.).


 

Les actions

 

L'enquête "Natures"


En avril et mai 2012, l'Observatoire régional de la biodiversité a lancé "Natures", une grande enquête auprès des habitants du Nord-Pas de Calais.

2300 participants en ligne, et 300 dans les différentes villes de la région. Au total, plus de 2600 avis différents ont été récoltés pour répondre à cette question : Quel regard portez-vous sur la nature ?

 

Le séminaire national 2012 - Observatoires de la biodiversité


Les 1er et 2 février 2012, l'Observatoire de la biodiversité du Nord-Pas-de-Calais a accueilli le séminaire national annuel des observatoires. Séminaire technique, ouvert à tout acteur opérationnel travaillant sur la thématique des observatoires de la biodiversité et des indicateurs associés : administration centrale, services déconcentrés, établissements publics, collectivités, structures associatives, entreprises...


Une centaine de participants ont répondu présent : 12 observatoires régionaux de la biodiversité, des représentants de la quasi-totalité des régions et de nombreux opérateurs associés à la démarche.


L'objectif : initier des collaborations entre les observatoires de la biodiversité pour répondre aux enjeux identifiés : collaborations méthodologiques, gouvernance et organisation, travaux communs sur les indicateurs et leur communication...

 

 


 

 

En savoir plus

 

L'organisation du RAIN (Réseau des acteurs de l’information naturaliste)

 

Un comité d'orientations stratégiques (instance décisionnelle du réseau)

Il est co-présidé par le Préfet de Région (ou son représentant) et la Région (le vice-président en charge de la politique environnement).

Sa composition :


Les services de l’Etat :
  • la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement)
  • l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage
  • l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques
  • le Muséum national d’histoire naturelle
  • le service de l’Observation et des statistiques
Un représentant du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel

 

Trois pôles d’informations :

  • faune : Groupe ornithologique et naturaliste du Nord-Pas-de-Calais (GON)
  • flore/habitats : Conservatoire botanique national de Bailleul(CBNBL) – Centre régional de phytosociologie
  • fonge : Société mycologique du Nord de la France (SMNF).

Ses missions :

  • discuter et arrêter les objectifs généraux du réseau,
  • assurer la cohérence des actions du réseau avec les politiques et les démarches existantes à l’échelle de la région ainsi que les autres réseaux de données sur l’environnement,
  • décider des éventuelles évolutions du réseau.

Un comité de pilotage opérationnel

 

Il est chargé du suivi opérationnel du réseau et constitue l’espace de concertation entre les pôles d’information, la DREAL, la Région et le CSPRN.

 

Animé par la DREAL et la Région, il a pour mission de :

  • définir les actions à mettre en œuvre par le réseau et les proposer au comité d’orientations stratégiques,
  • définir les thèmes de réflexions des groupes de travail,
  • suivre l’avancement des actions engagées,
  • examiner les attentes, remarques et propositions des membres du réseau et les communiquer au comité d’orientations stratégiques,
  • veiller au respect des procédures de validation des données.
Liens utiles :

L’Organisation de l’observatoire régional de la biodiversité Nord-Pas de Calais

 

Le comité de pilotage est composé des Directeurs et Présidents des structures suivantes :

  • DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement);
  • Conseil régional,
  • Conservatoire botanique national de Bailleul (CBNBL) – Centre régional de phytosociologie,
  • Groupe ornithologique et naturaliste du Nord-Pas de Calais (GON),
  • Conservatoire des sites naturels du Nord et du Pas-de-Calais (CSN).

Il est l’organe décisionnel en charge du pilotage et de l’orientation du Comité opérationnel (définition des priorités, validation des budgets, etc.).

 

Le comité opérationnel est composé des représentants des structures suivantes : CBNBL, CSN, GON, DREAL et Conseil régional.

Il est chargé de proposer au Comité de pilotage un organisme d’accueil pour la gestion administrative et financière de l’Observatoire, un programme d’activité et des publications.

 

Le collège consultatif des utilisateurs : c'est une instance comprenant à la fois des naturalistes, des gestionnaires et des fournisseurs de la donnée. Il permet une concertation optimale entre les divers acteurs.

 

Le conseil scientifique donne son avis scientifique sur les publications, les orientations et les indicateurs de l’Observatoire.

Le financement de l'Observatoire : 50% par l’Europe - 25% par la DREAL - 25% par le Conseil régional


Lien utile : http://www.observatoire-biodiversite-npdc.fr/

 

 


 

 

ca veut dire quoi ?

 

Convention d’Aarhus

Cette convention est le pilier de la démocratie environnementale.


La convention d’Aarhus consacre trois droits fondamentaux pour les citoyens et les associations qui les représentent :


• L’accès à l’information  
• La participation au processus décisionnel
• L’accès à la justice


Elle traite par ailleurs de manière spécifique de deux enjeux majeurs en matière de transparence :


• La question des OGM 
• L’information sur les émissions et transferts de polluants (convention PRTR)


Adoptée le 25 juin 1998 par la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies (CEE-NU), la convention est entrée en vigueur le 30 octobre 2001. 
La France a ratifié la Convention d'Aarhus le 8 juillet 2002. Elle est entrée en vigueur le 6 octobre 2002 (voir loi n° 2002-285 du 28 février 2002 autorisant l’approbation de la convention d’Aarhus et décret n° 2002-1187 du 12 septembre 2002 portant publication de la Convention d’Aarhus).


La directive INSPIRE 2007/2/CE du Parlement européen et du Conseil du 14 mars 2007.


Elle établit une infrastructure d'information géographique sur le territoire de l'Union Européenne. 
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2007:108:0001:01:FR:HTML

 

 


 

 

Côté pratique

 

 

L'observatoire régional de la biodiversité


Ou comment se porte la nature en Nord-Pas de Calais !
Vous pourrez notamment y consulter plus de 50 "fiches-indicateurs" relatifs à un domaine précis d'étude ou d'intérêts : oiseaux, poissons, agriculture...

http://www.observatoire-biodiversite-npdc.fr/


La Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL)


http://www.nord-pas-de-calais.developpement-durable.gouv.fr/


Les trois pôles d’information du RAIN

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus