facebook twitter youtube rss

Accueil | La Région en actions | Environnement | Plan forêt régional
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

le bois de Florimond

Plan forêt régional

La forêt c'est la vie !

Côté santé et bien-être : pour se promener, s'oxygéner, se ressourcer, rêver, s'extasier,…

Côté environnemental : pour favoriser la biodiversité, protéger les sols et l'eau, lutter contre le réchauffement climatique,…

Côté pratique : pour les multiples utilisations du bois et des biens qu'elle procure.

Le Conseil régional a décidé, depuis plusieurs années, de chouchouter ses espaces boisés, les développer, reboiser, renaturer,… Car la forêt, c'est notre avenir, il faut en prendre soin, on en a tous besoin !

Doubler la surface boisée d'ici 2040

 

Le Conseil régional a voté ce principe, à l’unanimité, en mai 2009.

En novembre 2011 une présentation du plan et un lancement public ont permis de préciser collectivement les enjeux et de vulgariser ce beau défi.

Ce Plan forêt veut contribuer à réhabiliter la nature par une forte augmentation de la surface boisée. Prenant ainsi en compte les enjeux écologiques majeurs, tout en créant des plus-values essentielles pour la région : environnementales, économiques et sociales.

 

Un enjeu environnemental

 

La Région a choisi de mettre concrètement en œuvre un aménagement durable, équilibré et responsable, notamment à travers le Plan forêt régional.

Ce Plan forêt est à la croisée de deux grands dispositifs régionaux : la trame verte et bleue (TVB) et le plan climat régional.

La TVB met en lien tous les "cœur de nature", dont les réservoirs forestiers de biodiversité, grâce à des corridors biologiques. Ceux-ci permettant aux espèces de circuler et donc d'assurer leur survie.

Le Plan climat a pour objectif de réduire les gaz à effet de serre. Réduction rendue possible en limitant les émissions et en augmentant la fixation du carbone atmosphérique.
La forêt contribue au plan climat en tant que puits de carbone et comme facteur d'adaptation aux dérèglements climatiques.

 


Un enjeu économique 

 

Par la création d’un nombre important d’emplois locaux directs en sylviculture, en première et seconde transformation du bois.
Le Plan forêt doit alimenter les filières bois-énergie et bois-construction et ainsi contribuer à l’attractivité de notre région pour l’implantation de nouvelles entreprises.


Un enjeu sociétal 

 

Il doit améliorer le cadre de vie et l’offre de nature de proximité pour les 4 millions d’habitants du Nord-Pas de Calais. Et, ainsi contribuer à leur mieux-être.

Le Plan forêt régional se veut transversal : dans son élaboration, sa mise en œuvre et son suivi. 

Il se veut également fédérateur en mobilisant et en impliquant tous les habitants de la région !

Les objectifs

Protéger, reconstituer, développer

 

Protéger nos ressources naturelles et reconstituer le patrimoine naturel qui fait défaut à la région !


Car le Nord-Pas de calais est la région la moins boisée de France (90 000 hectares de forêt soit 9 % de sa surface : le taux de boisement le plus faible de France).


De plus, ses espaces forestiers y sont morcelés et les espaces boisés font défaut dans les zones urbaines et périurbaines.


Les grandes orientations :

  • Développer la forêt urbaine et périurbaine (sur des friches, aux abords des zones d'activités)
  • Renaturer les espaces agricoles en maintenant leur vocation de production et ainsi freiner l'étalement urbain, réduire l'artificialisation
  • Créer des boisements de protection (de l'eau, de l'air...) pour limiter l'érosion et les polluants
  • Renforcer et qualifier les massifs boisés existants
  • Reboiser autant que possible les abords des routes et canaux

 Et ainsi améliorer le cadre de vie et l’offre de nature de proximité !

 

Une forêt en "mode multiple"

 

Le Plan forêt ne signifie pas le déploiement d’une seule grande forêt mais plutôt de développer de multiples formes de boisement : haies multi-strates, agroforesterie, pré-vergers, zones boisées, talus, bosquets, arbustes, …reliant des petites forêts.


Chaque sol, chaque zone ayant ses spécificités, ses contraintes et son identité écologique.

Les actions

"À la Sainte Catherine, tout bois prend racine"

 

Précisant que la forêt est un bien commun de l'humanité "formidable gisement de richesses écologiques, économiques, sociales et patrimoniales", c'est au lendemain du 25 novembre 2011 (jour de la Ste Catherine) que le Conseil régional a présenté et lancé publiquement le Plan forêt régional et les actions à mener.


Coordonner :


La Région mobilise des moyens importants et s’appuie sur un large partenariat sur ce projet, en associant tous les partenaires concernés publics et privés :

  • les institutions, Etat, conseils généraux, Agence de l’eau ;
  • les opérateurs en matière d’action foncière : EPF (Etablissement public foncier), SAFER ;
  • les gestionnaires de milieux naturels : Office national des forêts, Conservatoire des espaces naturels… ;
  • les acteurs de la connaissance scientifique : Observatoire de la biodiversité, le Centre régional de la propriété forestière, la Chambre d’agriculture... ;
  • les collectivités territoriales et locales, les Parcs Naturels Régionaux, Espaces naturels régionaux.

Ceci permet d’apporter un appui technique, méthodologique et financier aux différents projets de plantation.


Boiser :


Des subventions sont accordées aux propriétaires terriens, aux agriculteurs, aux collectivités locales, aux associations.

 

Utiliser :


L’exploitation du bois sous toutes ses formes (construction, mobilier, papier, chauffage…), bien que sous-développée dans la région, représente déjà 25.000 emplois, à comparer par exemple avec les 50.000 emplois de l’industrie automobile.

 

Le Festival de l'arbre : la forêt comme vous ne l'avez jamais vue


Organisé chaque année à l'occasion de la Sainte-Catherine, ce festival d'une dizaine de jours invite le grand public a participer aux diverses manifestations ludiques et pédagogiques autour de l'arbre et de la forêt. 

Son objectif : sensibiliser les habitants du Nord-Pas de Calais aux enjeux essentiels du Plan forêt.

 

Quelques exemples de manifestations : ballade en forêt, randonnée, course à pied ou en vélo, reliant des espaces boisés,…Sorties pédagogiques nature, plantation d’arbres, opérations collectives de nettoyage d’espaces naturels, cueillette de champignons, chantier nature, formation à l’entretien et à la coupe

Côté pratique

L’opération Plantons le décor : animée par Espaces naturels régionaux, cette opération propose d’associer les citoyens à la préservation du paysage et du patrimoine végétal régional. Chaque année des espèces d’arbres, arbustes et fruitiers adaptés au Nord Pas de Calais sont plantés par des habitants et collectivités.

 

 

Les associations aussi


Parallèlement aux collectivités, des associations s’impliquent dans le reboisement ! Comme Pocheco Canopée Reforestation et les Planteurs Volontaires du Nord-Pas de Calais par exemple.
Leurs membres identifient des terrains disponibles et vont y replanter dans des démarches locales associant les citoyens  des essences locales (saules, frênes, charmes) avec l’accord des propriétaires et l’appui d’associations locales. Ces micro-actions visent l'agrandissement des espaces boisés et le maillage écologique nécessaire au bon fonctionnement des écosystèmes.


Pour en savoir plus :

 

Consulter les analyses des indicateurs 2010 de l'Observatoire de la biodiversité du Nord-Pas de Calais.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus