facebook twitter youtube rss

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Les débats européens en Nord-Pas de Calais

Le 21.11.2013

Le jeudi 5 décembre 2013, Le Conseil Régional en partenariat avec Sciences Po Lille, organise un débat intitulé : les débats européens du Nord-Pas de Calais. L'Europe à la croisée de chemins ?

 

Cette journée de débat s’articulera autour de 3 tables rondes :

  • La gouvernance de l’Union européenne : vers un renforcement de l’Union politique ?
  • Bilan et perspectives de la zone euro : quel avenir pour la monnaie unique ?
    Quelle démocratie pour l’Europe ?

Cet événement aura lieu au Nouveau Siècle à Lille, et s’adresse à un large public d’étudiants et de lycéens, mais aussi de professionnels de l’Europe. 

Les débats, pourquoi ?

Vingt ans après la signature du Traité de Maastricht, dix ans après l'entrée en vigueur de la monnaie unique et forte d'un vingt-huitième Etat-membre, l'Europe fait face à son destin.

 

La Région Nord-Pas de Calais et Sciences Po Lille vous invitent à en débattre autour de "L'Europe de demain se discute aujourd'hui" lors de trois tables rondes : 

 

La gouvernance de l’Union européenne : vers un renforcement de l’Union politique ?

Vingt ans après la signature du Traité de Maastricht, l’Europe se situe à un tournant de son histoire : allons-nous vers davantage d’intégration ou sommes-nous arrivés au bout de l’aventure commune ?

 

Avec la chute du Mur et les intégrations successives de nouveaux pays membres, la question d’une union politique à vingt-huit est posée. L’Union européenne s’est retrouvée face à ses contradictions dès 2005 et le rejet par plusieurs peuples de son projet de Constitution. Les crises de 2008 et 2009 n’ont fait qu’accentuer cet état de fait.

 

Aujourd’hui, la cohabitation entre une Europe intergouvernementale consacrant la prééminence des nations, voulue par le Général De Gaulle, avec une Europe fédérale prônée par Jean Monnet est-elle encore viable ? Est-il possible de conserver une Europe à plusieurs vitesses, ou nous dirigeons-nous, à terme, vers une refonte de l’Union européenne et même la sortie de certains de ses membres ?

 

Plusieurs propositions novatrices sont actuellement en débat comme la possibilité d’élire au suffrage universel direct une seule et même personne qui présiderait la Commission ainsi que le Conseil européen. En cette veille d’élections européennes (mai 2014), le moment est particulièrement bien choisi afin de débattre de ces questions primordiales pour notre avenir.

 

Bilan et perspectives de la zone europe : quel avenir pour l’euro ?

L’objectif de cette table ronde est de débattre de nouvelles perspectives relatives au fonctionnement de la zone euro. Il convient de s’interroger sur l’avenir de la monnaie unique, un peu plus de dix années après son entrée en vigueur. Après six trimestres consécutifs de récession, les dernières analyses de l’activité économique de la zone euro indiquent une amorce de croissance.

 

Comment faire en sorte d’articuler de façon plus efficace la stratégie de croissance de la zone euro avec le fonctionnement de l’Union Economique et Monétaire (UEM). La crise de l’euro a favorisé la création de nouveaux outils d’amortissement tels que le Fonds européen de stabilité financière mais la fragilité de ses fondations est apparue au grand jour lors de  cette même crise. Une harmonisation de nos politiques économique et financière respectives est régulièrement évoquée lorsqu’il s’agit de proposer des solutions viables et durables.

 

De plus, comment peut-on impulser une politique monétaire volontaire et ambitieuse sans débattre des prérogatives de la BCE ? La Stratégie de Lisbonne avait pour ambition de « faire de l’Union européenne l’économie la plus compétitive et dynamique du monde ». Quels sont les leviers d’action qui nous permettront, à terme, de parvenir à une croissance forte et durable afin de positionner l’euro comme la monnaie de référence au niveau mondial ?

 

Quelle démocratie pour l'Europe ?

Cette table ronde aura pour ambition d’aborder la question de notre espace démocratique commun et des menaces pesant sur celui-ci.

 

En effet, nous nous interrogerons sur la manière dont l’Europe pourra endiguer la montée des euroscepticismes au sein de nos sociétés. Les partis et  les mouvements nationalistes progressent lors de chaque échéance électorale et ce, dans de nombreux Etats-membres. Quels sont les ressorts leur permettant une telle progression ? Une partie de la réponse se trouve probablement dans le déficit démocratique ainsi que les difficultés de communication des Institutions européennes qui rendent le citoyen indifférent voire défiant à leur égard.

 

Un objectif ambitieux et non moins compliqué s’offre à l’Union européenne : donner corps à une citoyenneté européenne afin de développer un sentiment d’appartenance ainsi qu’une solidarité à l’échelle communautaire.

 

L’Europe parviendra-t-elle à mobiliser sa population autour d’un projet porteur et fédérateur ? Suscitera-t-elle l’enthousiasme auprès de ses concitoyens ? Pouvons-nous parler aujourd’hui de crise identitaire et civilisationnelle ou n’est-ce qu’une péripétie de plus dans l’histoire de notre continent ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus