facebook twitter youtube rss

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Lancement de l'instance régionale de débat public

Le 08.10.2013

La Région Nord-Pas de Calais est l’unique collectivité territoriale de France à s’être dotée d’une telle instance indépendante dédiée à l’organisation de débats publics. Il s’agit donc d’une démarche inédite à l’échelle nationale,  qui veut promouvoir dans le débat l’expression de tous, la pluralité des points de vue, la neutralité dans le déroulement, la transparence du processus et la qualité de la démarche.

Une signature, un partenaire

 

Une expérience unique dans la région, voire en France. La Région et l’Agence d’urbanisme ne sont pas peu fières de lancer un premier débat participatif à l’échelle du pays de Saint-Omer.

 

Le sujet : les usages du numérique. Tout citoyen est appelé à y prendre part.

 

Pour la première saisine de cette instance, l’Agence d’urbanisme et de développement de la Région de Saint-Omer (AUDRSO) a proposé de lancer une grande concertation sur le sujet innovant et incontournable du numérique.

 

Les nouvelles technologies se sont en effet imposées depuis plusieurs années comme des outils et services du quotidien, pour les particuliers, les professionnels… Ce secteur du numérique relève à la fois de l’initiative des opérateurs de télécommunications, des sociétés d’informatique, des citoyens eux-mêmes (production de contenus) mais également des pouvoirs publics.

 

Le Pays de Saint-Omer offre un exemple inédit de participation citoyenne pour avancer sur les pratiques et les usages numériques qui servira d’exemple pour toute la région.

 

Qui peut y participer ?

 

Aussi bien les jeunes que les moins jeunes, les habitants que ceux qui travaillent dans le pays sans y vivre, et surtout, pas forcément des experts en nouvelles technologies.  

 

Dans quel but ?

 

"Les gens se plaignent que les enquêtes publiques arrivent quand le projet est déjà ficelé", met en avant Dominique Rembotte, conseillère régionale. Là, le débat intervient en amont, pour faire émerger une feuille de route. Un rapport sera remis aux élus des cinq intercommunalités, qui tireront les conclusions des préconisations. La restitution est attendue en juin 2014. La Région pourra s’appuyer sur ce qui résultera du débat pour l’appliquer à sa politique de développement numérique.

 

Pour aller plus loin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus