facebook twitter youtube rss

 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Julien Marcelet, en route vers la mini-transat 2013

Le 08.10.2013

Initialement prévu le dimanche 13 octobre à 13H00, Julien Marcelet, skipper "Hissons les voiles en Nord-Pas de Calais", a pris le départ de Douarnenez pour sa première traversée de l’Atlantique en solitaire ce mardi 29 octobre à 9h19.

 

Un skipper aux couleurs de la région 

 

Julien Marcelet, originaire d'Ardres (62), est âgé de 29 ans, il a toujours navigué en région et se présente, pour la première fois, sur le circuit mini 6,5. Il possède une expérience nautique et sportive en voile légère et en voile habitable de très bon niveau. Son projet sur le long terme est devenir un skipper professionnel.

 

A l’occasion de sa première participation à la Mini-Transat qui aura lieu dans moins d'un mois, Julien Marcelet va prendre le départ de la Mini-Transat à Douarnenez via une escale à Lanzarote, puis après cette escale aux Canaries, direction Les Alizés, pour une arrivée toute en couleurs à Pointe à Pitre, en Guadeloupe.

 

 

Depuis 2006, Le Conseil régional via son dispositif "bourse mini 6.50" soutien un jeune navigateur régional durant une période de deux années. Ce réel tremplin vers le professionnalisme permet de les accompagner à l’occasion de leur participation à la Mini-Transat 6,50 sous les couleurs régionales "Hissons les voiles en Nord-Pas de Calais".

 

Une course, une aventure 

 

La Mini-Transat, renommée récemment Transat 6.50, est une course transatlantique en solitaire et sans assistance à bord de voiliers d’une longueur de 6,50 m. Créée en 1977, cette régate réunit tous les deux ans, le plus grand rassemblement de voiliers de course au large d’une même classe, le mini.

 

Elle a pour objectifs de favoriser l’innovation, de tendre vers une plus grande sécurité des voiliers monocoques, tout  en permettant d’accéder à une navigation en haute mer. Très décriée à ses débuts en raison de la prise de risque énorme induite par la si petite taille des bateaux, cette course s’est peu à peu imposée comme un passage quasi obligatoire pour les futurs grands skippers.

 

Parmi les nombreux grands noms de la voile contemporaine, le palmarès de cette prestigieuse compétition compte un champion régional en la présence de Thomas Ruyant. En 2009, ce dernier est arrivé le premier à Salvator de Bahia (au Brésil) et a remporté la 17ème édition de la Transat 6,50. Cet événement reste une véritable école de la course au large en solitaire et constitue à ce jour, l'apogée du parcours de la Classe Mini.

 

Pour aller plus loin

 

- Lien vers l'interview de Julien Marcelet dans notre magazine, page 29.

- Suivez Julien Marcelet sur www.julienmarcelet.com

- Suivez la Mini-Transat sur www.minitransat.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus