facebook twitter youtube rss

Accueil | Aides et services | Ressources et médias | Les archives régionales | Les Archives à la Une | Pierre Mauroy
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Réunion des présidents de Région à Lille, 14-15 mars 1975, photo Paul Walet (négatif). - Coll ARNPdC, 20Fi482

Pierre Mauroy, premier président de la Région

Suite au décès de Pierre Mauroy, les hommages au Premier Ministre, maire de Lille et président de la Communauté urbaine de Lille se sont multipliés. Mais Pierre Mauroy fut aussi le premier président du Conseil régional Nord-Pas de Calais.

Fervent partisan de la décentralisation, il est élu à la tête du Conseil régional en janvier 1974. Dans son discours d’investiture, il exprime sa vision de la régionalisation et la frustration de nombreux élus locaux déçus par la timidité de la réforme de 1972.

 

Il y définit aussi les priorités qu’il entend donner à l’action de  l’EPR : former les hommes, développer les industries de pointe et la recherche, développer le secteur tertiaire, revaloriser l’image de marque du Nord-Pas de Calais et valoriser les initiatives régionales face à l’État centralisé.

  Extrait de La Lettre de la Région n° 22, mars 1979, édition du Conseil régional. - Coll. ARNPdC, 24P/1979/22

C’est en effet, sous sa présidence, il est réélu chaque année jusque 1981, que sont initiés certains des grands projets qui ont marqué l’histoire des débuts de la Région Nord-Pas de Calais. Ainsi, dès 1974, la Région Nord-Pas de Calais se porte volontaire pour établir un schéma régional des transports collectifs de voyageurs et elle est la première à signer le 15 mars 1978 une convention avec l’État et la SNCF. Avec le transport collectif régional (TCR), la Région Nord-Pas de Calais est ainsi l’une des premières à expérimenter la décentralisation en matière de transports.

 

 Pierre Mauroy et Gaston Deferre à la foire internationale de Marseille, 22-23 septembre 1975, photo Paul Walet (négatif). - Coll ARNPdC, 20Fi843

 

En 1981, Pierre Mauroy est nommé Premier Ministre et renonce à son mandat de conseiller régional. Il est avec Gaston Deferre, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation et ancien président du conseil régional de PACA, l’artisan de la décentralisation de 1982-1983, qui élève les régions au rang de collectivités territoriales.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus