facebook twitter youtube rss

Accueil | La Région en actions | Territoire - tourisme | Les Parcs naturels régionaux | Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

carreau de fosse - Wallers Aremberg - Samuel Dhote

le Parc naturel régional Scarpe-Escaut

Le doyen des Parcs
Créé en 1968, Scarpe-Escaut est l’aîné des 46 Parcs naturels régionaux de France. Limité à l’origine à Raismes-Saint-Amand-Wallers, le Parc naturel régional s’est progressivement étendu, formant aujourd’hui un ensemble de 55 communes envié pour la qualité de ses paysages, l’harmonie de son développement et son engagement solidaire. Depuis 14 ans, il forme avec son voisin belge, le Parc naturel des Plaines de l’Escaut, le premier parc naturel transfrontalier, sous le nom de Parc naturel transfrontalier du Hainaut.

 

logo du Parc naturel régional Scarpe-EscautDes communes engagées


Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut est constitué de communes rurales reconnues pour leurs paysages, la diversité de leur flore ou de leur faune, leur patrimoine, leurs zones humides ou encore leurs forêts diversifiées. Des atouts qui pourraient être rares demain… Ces communes choisissent donc, pour le bien-être de leurs habitants, de mettre en oeuvre des programmes d’actions dont l’objectif est de contribuer à la fois à un aménagement équilibré du territoire ainsi qu’à son développement économique sans nuire pour autant à la qualité de l’environnement. Ces programmes concernant différents domaines comme l’agriculture, la ressource en eau, le tourisme durable, la biodiversité ou l’éducation à l’environnement.

 

Sensibiliser les citoyens à la qualité de leur cadre de vie


Une des missions du Parc est de sensibiliser les acteurs économiques et institutionnels, les publics scolaires et les habitants à la fragilité de leur environnement, dans le but de préserver un territoire où il fait bon vivre, travailler, habiter, se promener, sans compromettre les ressources naturelles d’aujourd’hui et de demain. Auprès des habitants, cette mission se concrétise par exemple par la création de circuits de randonnée (pour éviter les passages de piétons hors des sentiers), l’animation d’équipements comme la Maison de la Forêt à Raismes (pour expliquer les ressources forestières), les permanences de conseils en plantation pour les habitants dans les mairies (pour privilégier les essences qui répondent aux besoins de la faune locale), la présence d’écogardes (pour sensibiliser les citoyens à leur environnement), la restauration de patrimoines bâtis (pour protéger l’héritage culturel), la création de jardins naturels dans les écoles et les communes (pour expliquer la biodiversité)…

 

Favoriser un développement durable


Le Parc vient également en appui d’acteurs économiques comme les agriculteurs pour les aider à se diversifier, à collecter leurs déchets, à développer des cultures sans produits phytosanitaires, à préserver des prairies pour l’élevage ou encore à bénéficier de mesures environnementales mises en place par l’État. Il accompagne les maires pour concevoir de façon durable des projets de lotissements, des centres de village ou des zones d’activités à haute qualité environnementale, intégrant des éclairages ou des bâtiments publics économes en énergie.

 

Le parc en chiffres

  • 55 communes adhérentes, 2 communes associées, 7 villes portes
  • 194 000 habitants
  • 48 500 hectares dont 13 000 de sites naturels

Maison du Parc Scarpe-Escaut
357 rue Notre Dame d'Amour
59230 Saint-Amand-les-Eaux
03.27.19.70.70
http://www.pnr-scarpe-escaut.fr/
contact@pnr-scarpe-escaut.fr

la charte

village de Nivelle - photo : Samuel Dhote

 

Cette Charte est transfrontalière.

 

Elle s'appuie sur un engagement commun entre le Parc naturel régional Scarpe-Escaut (France) et le Parc naturel des Plaines de l'Escaut (Belgique).

L'objectif étant de créer à terme le Parc naturel transfrontalier du Hainaut, doté d'un véritable statut juridique.

 

VOCATION 1 : Scarpe-Escaut, Terre de solidarités où s'invente entre ville et campagne une nouvelle manière de vivre et d'habiter son territoire

 

Les principales mesures visent à porter un coup d'arrêt aux effets négatifs de l'étalement urbain et à la consommation débridée d'espaces. Il s'agit d'inventer dans ce territoire périurbain, une nouvelle manière d'occuper ou d'utiliser l'espace, plus parcimonieuse et respectueuse des identités locales et des espaces naturels et agricoles. Elles visent aussi à imaginer de nouvelles formes de vivre ensemble pour instaurer davantage de cohésion et de solidarité entre une diversité d'individus pour réduire les clivages sociaux.

 

Les orientations

  • Adopter une nouvelle gestion de l'espace équilibrée et volontariste
  • Favoriser un " mieux-vivre " ensemble et réduire les clivages sociaux entre les différents territoires du Parc
  • Développer la coopération et la solidarité territoriale

Haies à Lecelles - photo : Samuel Dhote

VOCATION 2 : Scarpe-Escaut, Terre de nature et de patrimoine où l'eau, le bâti, le minier... forgent le caractère rural et les identités du territoire transfrontalier

 

Les principales mesures de cette vocation visent à conforter et préserver les ressources biologiques et paysagères du territoire, biens précieux pour l'ensemble des habitants de la région. L'approche stratégique se veut systémique, seule façon par une gestion intégrée du territoire de préserver la ressource en eau, la biodiversité et la qualité de celui-ci à travers la trame écologique et paysagère.

 

Les orientations

  • Préserver et restaurer les réseaux écologiques
  • Renforcer la gestion globale de l'eau à l'échelle transfrontalière
  • Préserver et valoriser le caractère des paysages

 

VOCATION 3 : Scarpe-Escaut, Terre d'un développement réfléchi où les ressources locales et les valeurs du Parc sont créatrices d'activités économiques

 

Les principales mesures visent à faire de ce territoire attractif pour vivre et habiter un territoire pour travailler et entreprendre. Il s'agit de porter une ambition économique valorisant le local, la diversité, la qualité et les ressources locales comme facteurs de compétitivité du territoire en fortifiant le commerce et l'artisanat dans les villages, en développant une économie assise sur des produits et activités valorisant l'identité, les savoir-faire et les valeurs du territoire, en soutenant une agriculture périurbaine diversifiée exploitant des créneaux porteurs de valeur ajoutée (élevage, maraîchage, agriculture respectueuse des ressources naturelles et de l'environnement…).

 

Les orientations

  • Lever les freins pour préserver un tissu économique dynamique, en particulier agricole
  • Développer des activités valorisant l'identité et les ressources locales du territoire
  • Encourager le développement de pratiques respectueuses de l'environnement

 

VOCATION 4 : Scarpe-Escaut, Terre de mobilisation où les individus s'engagent en faveur du territoire transfrontalier

 

Les principales mesures visent à susciter l'adhésion et la mobilisation des habitants et acteurs du territoire. Face aux enjeux du territoire et à des enjeux plus globaux (changement climatique, perte de biodiversité…), la mobilisation ne peut être que collective pour mettre en oeuvre ce projet de développement durable du territoire. Et dans ce Parc le plus densément peuplé de France, cet impératif se fait plus pressant encore. Cet engagement de chacun passe par le renforcement d'une démarche qui est de sensibiliser et faire connaître, aider à mieux comprendre, susciter l'envie et donner les moyens d'agir et de s'investir pour répondre aux enjeux complexes du territoire et d'ailleurs.

 

Les orientations

  • Connaître et faire connaître pour partager les valeurs et les enjeux du territoire
  • Déployer la sensibilisation et l'éducation au territoire
  • Donner les moyens d'agir pour développer une citoyenneté et une coopération active

 

Documents à télécharger :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus