facebook twitter youtube rss

Accueil | La Région en actions | Sport - santé - loisirs | Plan régional cancers
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Semaine de mobilisation face aux cancers @ Dominique Bokalo/Cr NPDC

Plan régional cancers

Faire reculer la maladie, lutter contre les inégalités

Priorité de santé publique, la lutte contre les cancers est une préoccupation majeure du Conseil Régional. Et pour cause : dans notre région, les cancers représentent la première cause de mortalité pour les hommes et la seconde cause pour les femmes. Agir face aux cancers est donc un enjeu essentiel pour les habitants du Nord-Pas de Calais. Démarches collectives et actions individuelles sont primordiales pour réussir à faire reculer les cancers, elles sont concrétisées dans le Programme Régional Cancers.

Le Plan régional Cancers

Unique en France, le Programme régional cancers (PRC) a pour objectif de faire reculer la maladie et de lutter contre les inégalités sociales et territoriales.

 

Concerté avec l'Agence Régionale de Santé (ARS), il comprend 5 axes :

  • recherche
  • observation
  • prévention et dépistage
  • soins
  • accompagnement

Etablis face aux constats suivants :

Dans le Nord-Pas de Calais, les cancers représentent la première cause de mortalité devant les maladies cardiovasculaires. Les hommes sont particulièrement touchés (34% de décès chez les hommes contre 24% pour les femmes).

 

Les causes de décès par cancer les plus fréquentes sont les cancers du poumon, du sein, des voies aérodigestives supérieures, de la prostate et colorectal. La surmortalité constatée est un peu plus importante dans les zones d’emplois du Littoral, de l’ancien Bassin minier et de la Métropole.

 

Des démarches collectives (agir sur l'environnement, améliorer le système de santé) conjuguées à des actions individuelles (faire évoluer les comportements face à l'alcool, au tabac, à l'alimentation déséquilibrée, à la prévention, au dépistage) peuvent contribuer à faire reculer les cancers. C'est là tous les enjeux du Plan région cancers.

 

La recherche : les progrès de la science permettent de mieux comprendre les cancers, leurs facteurs de risques ainsi que les méthodes pour les dépister, les diagnostiquer et les soigner. C'est le champ de la recherche bio-médicale et plus spécifiquement celui de la recherche clinique.

 

La Région souhaite soutenir la recherche clinique pour permettre aux patients de bénéficier, au plus près de chez eux, des dernières avancées médicales ou traitements innovants.

 

Par ailleurs, les sciences humaines et sociales contribuent également à une meilleure compréhension des représentations de la maladie, des modes de vie et des comportements.

Les résultats obtenus permettent d'orienter et d'adapter les actions de santé publique et d'améliorer la qualité de vie des malades.

 

L'observation : elle permet de mieux connaître la fréquence d'apparition des cancers et leur évolution, de mettre en relief leurs caractéristiques et leurs déterminants. Ces informations sont essentielles. Elles apportent des pistes de réflexion, pour la mise en place d'actions et pour les orientations des politiques de santé publique à mener.

 

semaine de mobilisation contre les cancers@D.Bokalo/Cr NPDC

 

La prévention et le dépistage : les enjeux de la prévention sont de réduire les dangers ou de retarder l'arrivée de la pathologie :

  • réduire les consommations à risques (alcool, tabac), qui sont directement ou indirectement liés à de nombreux cancer,
  • favoriser une bonne alimentation et une activité physique régulière.

Deux facteurs déterminants pour réduire les risques de cancer et qui "font gagner des années de vie et de la vie aux années".

Les enjeux du dépistage sont de détecter au plus tôt, et en l'absence de symptômes, des lésions susceptibles d'être cancéreuses.

 

Ce dépistage peut être :

  • soit organisé par les autorités de santé publique (pour le cancer du sein et du colorectal), 
  • soit réalisé de manière individuelle par le patient ou sur prescription médicale.

Détecté plus précocement, un cancer peut-être mieux soigné et la lourdeur des traitements atténuée.

 

La Région soutient les actions en lien avec ces grandes orientations pour une prévention durable des comportements.

 

Les soins : le traitement du cancer utilise principalement trois modalités : la chimiothérapie, la  radiothérapie et la chirurgie. Elles peuvent être employées seules ou associées.

 

Les défis liés aux soins reposent sur :

  • un diagnostic précoce,
  • des thérapeutiques de qualité et de plus en plus personnalisées,
  • la recherche d'une prise en charge globale et pluridisciplinaire du malade.

Face à ces défis, la Région développe plusieurs actions en faveur de la démographie médicale pour :

  • soutenir certaines disciplines médicales en difficulté
  • aider à la modernisation des équipements de diagnostic et de soins (afin d'être au plus près des besoins de la population).

L'accompagnement : 

L'accompagnement est une dimension importante dans le vécu de la maladie, il concerne les personnes atteintes d'un cancer et leur entourage. On sait que l'information et l'écoute apportées améliorent la qualité de vie des malades et facilitent leurs démarches.

Deux initiatives uniques et complémentaires existent en région : les AIRE Cancers et les Espaces Ressources Cancers ERC (lieux d'accueil visent à améliorer la qualité de vie et la prise en charge des personnes touchées par le cancer. Au-delà de l'accueil, elles y trouvent écoute, soutien, information, orientation, accompagnement,...).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus