Vous êtes ici :  Home > La Région en actions > Recherche > Formation à et par la recherche
Printer-friendly version
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus

Formation à et par la recherche

C'est à la fois indispensable et une évidence au regard des enjeux liés à la recherche dans notre région ! Pour les aider dans leurs parcours, le Conseil régional soutient ses étudiants chercheurs, facilite leur mobilité et les échanges universitaires internationaux : Allocations aux étudiants préparant une thèse de doctorat au sein d'un laboratoire de la région, aide aux séjours dans des équipes de recherche étrangère, échanges universitaires internationaux,...

 

Dès 1984, le Conseil Régional Nord-Pas de Calais a mis en place un dispositif d’allocations de recherche pour la préparation d’une thèse de doctorat. Ce dispositif a pour objectif de permettre à un doctorant de se consacrer à son travail de thèse en bénéficiant d’un salaire,  pris en charge par les co-financeurs, sur la base d’un contrat de travail spécifique établi entre le gestionnaire de l’allocation et le doctorant.

 

Attention : les travaux de recherche dans le cadre de la thèse doivent être réalisés dans un laboratoire d’accueil de la région Nord-Pas de Calais et l’étudiant doit être inscrit en thèse dans un établissement régional habilité à délivrer le diplôme de docteur. Le directeur de thèse doit être habilité par l’une des 6 écoles doctorales régionales.
En savoir plus sur les aides possibles : (lien rubrique « aides et soutiens »)

 

Les écoles doctorales

 

Le PRES Université Lille Nord de France rassemble au sein de ses Écoles doctorales près de 3000 doctorants, dont environ 400 sortent diplômés chaque année !

 

La formation doctorale est une priorité pour la recherche ! Elle constitue la condition de sa pérennité (par la formation des enseignants-chercheurs).

 

Vecteur essentiel de son développement, la formation doctorale contribue :

  • au renforcement du potentiel de recherche des laboratoires,
  • au rayonnement de l’université à l’international,
  • à son attractivité pour les jeunes chercheurs,
  • au renforcement des liens avec le milieu socio-économique.

La politique de formation doctorale est fondée sur une structuration en six écoles doctorales thématiques. Pour gagner en visibilité et en attractivité, mutualiser les moyens, améliorer la qualité d’accueil, de formation et d’insertion de doctorants.

 

Lieux de formation d’excellence « par et pour la Recherche »,  les 6 Écoles doctorales régionales thématiques ont pour rôle essentiel d’organiser et d’animer la formation des doctorants afin de les préparer au mieux à leur future insertion professionnelle. Ce, dans le domaine de la recherche, de l’enseignement supérieur et dans le secteur des entreprises.

 

C'est le Collège Doctoral Lille Nord de France qui coordonne la formation doctorale dans la région Nord-Pas de Calais.

 

En savoir plus

 

La Mobilité à l’international

 

Pour aider à la mobilité des chercheurs, une aide régionale est destinée à renforcer la formation « à et par la recherche » d'étudiants de 2ème année de Master Recherche et de Doctorat. L'objectif est de les inciter à vivre une expérience au sein d'une équipe de recherche étrangère.

 

Ce programme s'adresse à tous les étudiants inscrits dans une université régionale quels que soient l'organisme qui les rémunère et leur destination.
Connaissez-vous les « bourses Mariette » ? Ce sont des bourses spécifiques réservées aux étudiants en archéologie. Discipline appelant, de fait, une mobilité.

 

A savoir : le candidat à la mobilité doit bénéficier d'une lettre d’invitation de l'équipe d'accueil.
En savoir plus sur les aides possibles : (lien rubrique « aides et soutiens »)

 

Le programme Fulbright

 

Il comprend deux volets :

  • l'accueil de chercheurs américains au sein de laboratoires régionaux,
  • la formation de post-doctorants au sein de laboratoires américains.

Les domaines de recrutement concernent spécifiquement les thèmes prioritaires soutenus par la Région sur le territoire régional, en particulier :

Les "projets phares" régionaux, concernant les domaines des sciences humaines et sociales, de l’intelligence ambiante et des nanosciences, des technologies avancées pour les transports, de l’environnement et des réseaux énergétiques.

 

Les thématiques neurosciences, diabète, médicament et le programme régional Cancers concerté,

 

Les pôles de compétitivité (en particulier le pôle "matériaux à usages domestiques", le pôle "industries du commerce" et le pôle "nutrition-santé-longévité").

 

En savoir plus : le site Internet de la commission

 

Les allocations de recherche

 

La prise en charge :

  • sous la forme d'un cofinancement de la Région à 50% avec un partenaire financier public ou privé et exceptionnellement, sous la forme d'un financement à 100% par la Région (domaine des sciences humaines et sociales exclusivement) ;

  • sur la base d'une attribution pluriannuelle, garantissant à l'allocataire un contrat de travail avec un statut de salarié pour une durée de 3 ans, en priorité un contrat spécifique « le contrat doctoral », mis en place par le décret n°2009-464 du 23 avril 2009 sera privilégié.

Expertise :

Les projets de thèse sont expertisés par les instances de labellisation des pôles de compétitivité et par les instances de coordination des projets « Phare » du CPER et du plan de lutte contre les cancers. En ce qui concerne les pôles d'excellence, les ARCir(s) et l'initiative régionale, les projets sont soumis à l'évaluation d'experts nationaux et/ou internationaux.

 

L'appel à candidature :

Il est lancé auprès des directeurs de thèse au cours du premier trimestre de chaque année.

 

Pour en savoir plus sur l'allocation de recherche, consultez notre fiche aide dédiée.


 

Aide à la Mobilité sortante des chercheurs : Mobilité à l’international

 

L'aide de la Région :

Elle est de 389 euros par mois et couvre une durée de séjour de 3 à 6 mois pour les masters et de 6 mois pour les doctorants, pour les bourses Mariette d'un à deux mois dans la limite de 4 mois pour les étudiants en masters et de 6 mois dans le cadre d'un doctorat.

 

Pour en apprendre davantage sur ce programme et savoir comment en bénéficier, rendez-vous sur la fiche aide dédiée.

 

 

Programme Fulbright :

 

- Les modalités pour l'accueil de chercheurs américains

Le programme américain identifie un échange annuel de 4 à 6 chercheurs confirmés pour des séjours d'une durée comprise entre 3 et 12 mois correspondant à un montant maximal de 38 950 euros par chercheur couvrant la rémunération, les frais environnés (hors frais de logement et d'hébergement), les frais de déplacement pour un aller retour.
Renseignements : Amy Tondu - Tél. 01.44.14.53.64

 

- Les modalités pour l'accueil de chercheurs français aux Etats-Unis

Le programme identifie un échange annuel de 2 titulaires d'un doctorat pour un séjour d'une durée comprise entre 6 et 10 mois correspondant à un montant maximal de 21 000 euros par post-doctorant couvrant la rémunération, les frais environnés (hors frais de logement et d'hébergement), les frais de déplacement pour un aller retour.
Renseignements : Severine Peyrichou - Tél. 01.44.14.53.65

 

Renseignements et inscriptions

Le dépôt de candidature se fait directement auprès de la commission franco-américaine.
Tél : (33) 01 44 14 53 60
Fax : (33) 01 42 88 04 79

 

En savoir plus : le site Internet de la commission

 

Vous pouvez également vous reporter à notre fiche aide consacrée au programme Fullbright.