facebook twitter youtube rss

Accueil | La Région en actions | Agriculture - alimentation | Soutenir le bio et l'agroenvironnement
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Fermier de Loos-en-Gohelle@Cr NPDC

Soutenir le bio et l’agroenvironnement

Pour une agriculture durable et responsable Région à grand potentiel agricole, le Nord-Pas de Calais se caractérise par des productions très diverses, en culture comme en élevage. La recherche d’alternatives durables est plus que jamais à l’ordre du jour pour permettre la cohabitation des enjeux économiques et environnementaux. L’agriculture biologique est le mode de production le plus abouti dans cette perspective, mais toutes les démarches sont à prendre en considération.

Vers une évolution des pratiques

 

Dans le cadre de son Plan agroenvironnement, la Région ouvre la voie au développement de solutions d’avenir pour une agriculture durable et responsable. La finalité du plan agroenvironnement est la préservation des biens communs : l’eau, le sol, l’air, la biodiversité et le paysage, ainsi que la recherche d’une autonomie énergétique et protéique renforcée.

 

Dans le but d’accompagner l’agriculture régionale dans sa mutation progressive, le plan fixe plusieurs objectifs :

 

  • l’appropriation par les exploitants des techniques de réduction d’usage des engrais, pesticides chimiques et des énergies fossiles
  • l’amélioration agronomique des sols,
  • la valorisation de la biodiversité et du paysage,
  • l’autonomie protéique des exploitations d’élevage (maintien de l’herbage, alternatives aux protéines importées, …).
  •  

    Des méthodes alternatives, plus respectueuses de l’environnement@Chambre d'agriculture NPDC

     

    Un programme d’actions a été établi. Il formalise le Plan Agroenvironnement Régional en 6 axes d’intervention :

    • poursuivre le développement de l’agriculture biologique. Composante majeure du plan, il s’agit de mettre en place des démarches concertées avec l’ensemble des partenaires en vue d’augmenter la surface d’agriculture biologique. Le but est de créer un effet d’entrainement et de développer le soutien à la conversion,
    • encourager les approches systémiques au sein des territoires. Il s’agit de mobiliser les acteurs de la recherche et du développement et de stimuler l’innovation au sein de « territoires types » (lait, grandes cultures, légumes). Les agriculteurs pourront ainsi réaliser un diagnostic agroenvironnemental de leur système de production,
    • favoriser l’émergence de l’agroforesterie : sensibiliser les acteurs (formation, professions agricoles, associations, …) aux bénéfices de la réimplantation d’arbres au sein des cultures.
    • valoriser le patrimoine génétique local : préserver les races et variétés locales et mettre en avant leur potentiel. Par exemple, le plan de sauvegarde et de valorisation des chevaux Boulonnais et Trait du Nord.
    • disposer d’aides régionales incitatives : faire évoluer les critères d’attribution des aides régionales, en renforçant notamment l’importance des critères agroenvironnementaux,
    • favoriser une politique agroenvironnementale participative et collaborative : organiser des rencontres (régionales, interrégionales et transfrontalières) entre les acteurs de la filière, et contribuer au suivi des diverses politiques en place. 

    Le bio au cœur du dispositif 


    Elément majeur de sa politique en matière d’agroenvironnement, la Région a défini un "plan bio" pour structurer et dynamiser la filière en Nord-Pas de Calais.

    Placée parmi les régions agricoles les plus performantes pour les productions en grandes cultures, le Nord – Pas de Calais occupe le dernier rang national pour l’agriculture biologique, avec seulement 6900 ha en 2011 (0,8 % de la surface agricole utile).

    Une situation problématique face à une demande locale croissante ; la région se place de ce fait en position d’importatrice de produits bio. Le plan de développement de l’agriculture biologique porte une ambition majeure : développer ce mode de production agricole à un niveau significatif, avec une optique de développement des filières de qualité.

     

    L’ambition régionale se décline en plusieurs axes : 

    • faciliter la conversion et la pérennité des exploitations "biologiques",
    • accompagner la structuration des filières, notamment par une charte (engageant les entreprises et la Région) et un club d’entreprises "bio",
    • inciter la restauration hors domicile, notamment la restauration scolaire, à introduire plus de "bio" dans les repas.
    • faire la promotion de l’agriculture biologique dans les politiques de préservation des ressources en eau,
    • développer la formation "bio" dans l’enseignement agricole,
    • de manière générale, faire évoluer l’ensemble des pratiques agricoles et mobiliser l’ensemble des agriculteurs ; à terme, un certain nombre pourront évoluer vers le "bio".

    marché de Phalempin@D.Bokalo/Cr NPDC

     

    Aux côtés de ses partenaires dans ce domaine, la Région souhaite répondre à des objectifs complémentaires : 

     

  • la préservation des ressources naturelles,
  • la promotion d’une nourriture de qualité à des fins sanitaires, 
  • la création d’emplois agricoles et ruraux,
  • la protection de la santé publique en protégeant la santé des agriculteurs, des riverains des exploitations agricoles, et l’ensemble des consommateurs.
  • Le Plan bio s’organise autour de 3 outils :

    Une charte d’engagement 

     

    Le Conseil Régional s’engage pour le bio local : elle répond à la demande des consommateurs tout en utilisant le dynamisme des entreprises agroalimentaires. 
    Celles qui souhaitent développer leur offre de produits bio avec un approvisionnement prioritaire régional et de manière équitable sont invitées à signer une charte d’engagement. 
    Il s’agit d’un engagement mutuel entre les filières agroalimentaires de collecte et/ou de transformation des produits et des agriculteurs. Les entreprises s’engagent à s’approvisionner auprès des agriculteurs bio de la région (à moyen terme) et des agriculteurs en cours de conversion (à court terme).

     

    Un club bio

     

    Les signataires de la charte deviennent membres d’un « club bio». C’est un lieu d’échange et de coopération entre les différents acteurs économiques :

    • rencontres trimestrielles pour répondre aux interrogations des membres
    • étudier des pistes de développement et de partenariats possibles
    • partager des expériences innovantes d’autres régions mais aussi des autres pays européens.

    Des prestataires techniques 

     

    3 prestataires techniques interviennent pour structurer les filières régionales :

    • A Pro Bio : mission de conseil et d’accompagnement aux entreprises agroalimentaires pour cibler les producteurs susceptibles de passer au bio.
    • La Chambre régionale d’agriculture 
    • Le GABNOR

    Chacun d’eux assure le suivi de la conversion (diagnostics de conversion et accompagnement pendant la conversion).

     

    La charte garantit : 

    • le suivi pendant la conversion et la post conversion des agriculteurs (mise à disposition d’une ingénierie).
    • la mobilisation de moyens nécessaires à la réussite du projet par les entreprises de collecte/transformation. 

    Les référents pour le Plan Agroenvironnement et le Plan bio au Conseil Régional

    Les contacts régionaux

     

    Adeline Scrève, Valentin David-Legleye, Dominique Trinel

    Direction de l’Action Economique

    Service Agriculture

    03.28.82.75.68

     

    Les partenaires techniques

     

    A Pro Bio

    www.aprobio.fr

    03.20.31.57.97

     

    Chambre d’agriculture de région Nord-Pas de Calais

    www.agriculture-npdc.fr

    03.28.54.00.59

     

    GABNOR

    www.gabnor.org

    03.20.32.26.24

     

    FREDON NPdC

    www.fredon-npdc.com

    03 21 08 62 90

     

    DHHF (Dynamique Horticole des Hauts de France)

    www.astredhor.fr/dhhf-684.html

    03.20.00.11.78

     

    Lycée agricole de Tilloy-les-Mofflaines

    03.21.60.73.00

     

    Lycée horticole de Lomme

    lyceehorticolelomme.fr

    03 20 17 03 90

     

    Association des Producteurs d’Endives de France (APEF)

    www.endive.fr

    03 21 07 89 89

     

    Les partenaires du Plan bio

     

    DRAAF Nord – Pas de Calais

    draaf.nord-pas-de-calais.agriculture.gouv.fr

     

    DREAL Nord – Pas de Calais

    www.nord-pas-de-calais.developpement-durable.gouv.fr

     

    L’Agence de l’Eau Artois Picardie (AEAP)

    www.eau-artois-picardie.fr

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus