facebook twitter youtube rss

Accueil | Aides et services | Ressources et médias | Les archives régionales | Les Archives à la Une | Toutes voiles dehors
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus
Version imprimable

Autocollant distribué lors des 1ères courses I, 1984. AR NPdC, 1W136

La Région toutes voiles dehors

"Sommes dans calmasse (...) santé OK, bonne bouff, soleil casquette et ray ban..." Les télex envoyés par le skipper Patrick Toyon nous embarquent sur le premier voilier Région Nord-Pas de Calais lancé sur la Route de la Découverte en décembre 1984.

Dès le mois d'août, il s'était classé 11e sur 49 lors de la Transatlantique Québec-Saint-Malo (Transat Tag).


Pendant ces régates, un PC course est installé au palais Rihour à Lille, deux pages sont publiées sur le centre serveur du Conseil régional et un bulletin d'information quotidien est disponible sur répondeur téléphonique (consulté toutes les deux minutes en moyenne!).

 


La Région a en effet acheté le catamaran Elf-Aquitaine de Marc Pajot en mars 1984. Ce "formule 40" de 20 mètres de long et 23 mètres de hauteur de mât est perfectionné et repeint aux couleurs de la région ; c'est aussi le 1er bateau du monde équipé d'un système de liaison radio par télex, avec comme base de travail un micro-ordinateur.

 

Très rapidement, une association est créée pour exploiter et gérer ce voilier et les suivants ; des "formule 40" jusqu'au début des années 1990 puis des "formule 18", sur lesquels le nouveau skipper Région Nord-Pas de Calais, Alain Comyn et sa femme Anne, remporteront deux fois, en 1993 et 1998, le championnat du Monde de raid en catamaran de sport.

Affiche de l’association  "un Voilier pour le NPDC"  AR NPdC, 6Fi9/15.Mais l'acquisition du voilier s'inscrit dans un programme plus large de valorisation du littoral, de promotion du Nord-Pas de Calais comme région maritime et de développement de la pratique de la voile. En 1984, le Conseil régional met en place un plan de développement de la voile pour une durée de 10 ans en coopération avec la Ligue Nord-Pas de Calais de voile. Financé à hauteur d'environ 500.000 F par an, ce plan a permis d'équiper les bases nautiques régionales, de soutenir les animations mises en œuvre dans ces bases, et de créer et soutenir un équipe régionale "de ligue" pour la participation des meilleurs éléments aux compétitions nationales. Dans le même temps, la Région soutient la création de centres régionaux de voile à Wimereux, Dunkerque et Valenciennes puis Calais.


Ce plan de développement est un succès. En 1998, le Nord-Pas de Calais compte 25000 pratiquants. Entre 1984 et 1999, les meilleurs d'entre eux ont remporté deux médailles d'or olympiques (Nicolas Hénard en 1988 et 1992), 10 titres de champion du Monde, 6 titres de champion d'Europe et 22 titres de champion de France.


Après la dissolution de l'association en 1999, la Région choisit d'autres formes de soutien aux sports nautiques et aux jeunes skippers, notamment au travers du programme "Hissons les voiles".

 

 



Sources :

  • dossier de l’EPR, direction des services d’information, sur le voilier Nord-Pas de Calais et ses courses (1984-1985) – AR NPdC, 1W136.
  • dossier du CAPRES sur l’association "Un voilier pour le Nord-Pas de Calais" (1996-1999)– AR NPdC, 390W245.
  • dossier de la direction du contrôle de gestion sur l’association "Un voilier pour le Nord-Pas de Calais" (1986-2002) - AR NPdC, 400W39-40.
  • dossier de la direction des affaires juridiques et de la commande publique sur l’association "Un voilier pour le Nord-Pas de Calais" (1996-2002) – AR NPdC, 1120W102.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus