facebook twitter youtube rss

Accueil | La Région en actions | Sport - santé - loisirs | Prévention et promotion de la santé
Version imprimable
 Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google plus

Prévention et promotion de la santé

Priorité à la prévention durable et à l'éducation L'Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la santé comme "un état de complet bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité". Certains comportements ou certaines situations préservent. Au contraire, d'autres comportent des risques pour la santé. Dans notre région, les indicateurs de santé sont préoccupants. C'est pourquoi la Région fait de la prévention durable et de l'éducation pour la santé l'une de ses priorités majeures !

 

Tabac

 

Dans la région, comme en France, les fumeurs représentent 30% de la population de 15 ans et plus. 25% de fumeurs quotidiens et 5% d’occasionnels. Le tabac reste la première cause de mortalité, de par les pathologies dont il est directement à l'origine (bronchites obstructives chroniques et cancers du poumon, des VADS) ou qu’il favorise (maladies cardiovasculaires, cancer de l'œsophage). De plus, l'exposition à la fumée de tabac augmente l'incidence de bon nombre de pathologies.

 

Alcoolisme 

 

Il demeure une des causes de mortalité les plus importantes, dans la région comme  en France. La consommation d’alcool en France reste une des plus élevée du monde et ce, malgré sa très forte diminution sur les cinquante dernières années. La prévention contre l’alcoolisme (et les pratiques addictives) mobilise les acteurs régionaux, notamment dans les territoires où l'impact de l'alcool sur la santé est important..

 

VIH/SIDA/ Hépatites

 

 La lutte contre les maladies sexuellement transmissibles fait l'objet de campagnes de sensibilisation chaque année (été, 1er décembre). Elle se fait dans le souci d'une vigilance permanente face aux comportements à risques.

 

Obésité et surpoids

 

L’obésité est particulièrement élevée dans la région : 20,5 % contre 14,5 % en moyenne en France. Les hommes sont plus touchés par le surpoids et les femmes par les formes les plus graves de l’obésité. Résultants de nombreux facteurs, le surpoids et l’obésité jouent un rôle défavorable sur la santé.

 

Santé et environnement

 

Le concept de santé environnement, c'est la convergence entre les dégradations de l'environnement, la conscience qu'en a la population, les connaissances et les progrès de la recherche en ce domaine. L'enjeu du 2e Plan Régional Santé Environnement (PRSE 2) est de mieux comprendre les interactions entre santé et environnement, pour mieux agir et prévenir.

 

Santé travail

 

L'influence du travail sur la santé et le bien-être est une notion admise. L'axe santé-travail vise à réduire les risques liés à l'exposition sur le lieu de travail (produits toxiques ou pathogènes, tel l'amiante), à faire évoluer les comportements dans l'entreprise face aux risques et à réparer les nuisances de l'environnement sur la santé.

 

Publics prioritaires de la Région

 

Le public jeune* et en situation de difficulté financière et culturelle, doit pouvoir bénéficier d'accompagnements spécifiques répondant à ses besoins et problèmes. Les messages de prévention sont adaptés pour être bien reçus et compris par les jeunes, ainsi que les modes d'intervention. Pour mieux prendre en compte leur santé et leur bien être !

 

* Lycéens, apprentis, étudiants, jeunes des missions locales et des Foyers Jeunes Travailleurs.

 

  

OMS

 

Organisation Mondiale de la Santé : Institution créée en 1948, à l'initiative des Nations Unies, qui œuvre dans le domaine de la santé publique au niveau mondial

 

Prévention 

 

"Ensemble des mesures visant à éviter ou à réduire le nombre et la gravité des maladies, des accidents  et des handicaps". L'OMS distingue trois types de prévention :

  • prévention primaire : elle se situe avant l'apparition de la maladie et vise à diminuer "l'incidence" d'une maladie dans une population et donc le risque d'apparition de nouveaux cas (par l'adoption  de comportements favorables à la santé),
  • prévention secondaire : l'objectif est de diminuer la "prévalence" d'une maladie au sein d'une population afin de s'opposer à son évolution ou faire disparaître les facteurs de risques. Le dépistage précoce est  ici essentiel,
  • prévention tertiaire : elle comprend les actes,  une fois la maladie installée,  visant à  diminuer les complications, invalidités ou rechutes renvoyant notamment à" l'éducation thérapeutique".

ICM

 

L’ICM (indice comparatif de mortalité) est le rapport entre le nombre de décès observés sur un territoire et le nombre de décès qui serait obtenu si les taux de mortalité par âge et par sexe étaient identiques aux taux nationaux. Un ICM supérieur à 100 correspond à une surmortalité par rapport au niveau national; un ICM égal à 130 indique une surmortalité de 30 % par rapport au niveau national. 

Pour en savoir plus  

 

Incidence

 

L'incidence est le nombre de nouveaux cas observés d'une maladie au sein d'une population et pendant une période données.

 

Prévalence

 

Nombre de cas d'une maladie au sein d'une population et pendant une période données, sans distinction entre les nouveaux cas et les cas anciens.

 

Mortalité prématurée (évitables)

 

Ensemble des décès évitables survenant avant 65 ans. Les décès évitables sont ceux qui pourraient être évités soit par une action sur les facteurs de risques individuels, soit par une meilleure prise en charge par le système de soins.

 

APAS

 

Appel à Propositions d'Actions de Santé : dispositif de la Région dont l'objectif est de soutenir des projets de santé sur les territoires, répondant à la fois aux besoins de santé des habitants et des territoires  et aux priorités de la Région. L'APAS comprend 5 programmes de santé publique : Cancers ( dépistage et accompagnement); Addictions; Alimentation-activité physique ; Santé-Environnement-Travail, Santé  des jeunes et des jeunes adultes ( bien-être,  vie affective et sexuelle).

 

Grand Opérateur Régional

 

(ORS, IREPS, CODES,  ECLAT-GRAA, ANPAA 59 et 62, ISTNF, URPS-ML, ....) : structure "expert en santé publique" qui intervient dans le domaine de l' observation, l´éducation, la prévention et la promotion de la santé, en appui aux acteurs de santé (professionnels ou non ) et institutionnels.

 

GRPS (Groupement Régional de Promotion de la Santé)

 

Il vise à contribuer à l’amélioration de la santé de la population du Nord-Pas de Calais en facilitant et développant les activités de ses membres dans les domaines de l’Observation, l’Education, la Prévention et la Promotion de la Santé, par la mise en œuvre des moyens tant humains que matériels utiles à l’exercice de leurs missions et de favoriser certaines activités d’intérêt général ou commun

 

ECLAT- GRAA (Espace de Concertation et de Liaison Addictions Tabagisme – GRAA - Groupement Régional d’Alcoologie et d’Addictologie)

 

Eclat-Graa est une association, membre du GRPS qui fédère des structures et leurs acteurs travaillant dans le champ de la tabacologie et de l’alcoologie dans le cadre des conduites addictives en région Nord-Pas-de-Calais.

Elle a pour objet :

  • de favoriser les informations et les recherches concernant les addictions notamment les troubles liés au tabac et à l’alcool;
  • d’aider la population, dans le cadre d’une approche globale des addictions, à privilégier sa santé;
  • d’organiser la concertation entre les différents acteurs de santé et de développer leurs compétences en matière d’addictologie.

IREPS

 

Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé (constituée du Comité Départemental du Pas-de-Calais, du Comité Départemental du Nord et de l'Instance Régionale Nord - Pas-de-Calais). L'IREPS est également membre du GRPS.

 

L’IREPS et le CoDES62 (Comité Départemental d'Education pour la Santé du Pas-de-Calais)

 

Ils se veulent être une plate-forme de compétences développant une mission d’intérêt général à disposition de l’ensemble des acteurs de santé de la région. Ils favorisent les échanges sur la base de valeurs partagées et vise à structurer l’éducation pour la santé autour de critères de qualité des pratiques. Ils offrent un panel de services en méthodologie, développement et évaluation des projets.

 

 

Conseiller médical en environnement intérieur :

 

Nous passons en moyenne 60% de notre temps à notre domicile ou dans un environnement clos .

L'air intérieur que nous respirons peut avoir des effets négatifs sur notre santé et impacter notre qualité de vie.  De plus, le nombre de personnes sujettes à des allergies et/ou asthmatiques est en constante augmentation. C'est à partir de ce constat qu'a été créé le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur ( CMEI ).

Le CMEI a pour mission d'intervenir gratuitement sur le lieu de vie du patient, suite à une prescription du médecin, dans le but de déceler et ensuite d'éradiquer les sources potentielles d'allergènes et de polluants intérieurs qui sont susceptibles d'impacter le bien-être et l'état de santé de la personne."

 

Pour toute information complémentaire, contacter l'APPA (Association Pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique

  

Infirmier(ère) de l'Education Nationale :

 

Affecté dans les établissements du second degré, il a pour mission, sous l'autorité du chef d'établissement, de promouvoir et de mettre en œuvre la politique de santé en faveur de tous les élèves scolarisés : prévention, actions sanitaires de portée générale, hygiène et sécurité, bilans obligatoires, soins.

Il est plus particulièrement chargé de l'accueil et de l'écoute des élèves et des parents pour tout motif ayant une incidence sur la santé, et participe aux bilans de santé et au suivi de l'état de santé des élèves, à la surveillance des jeunes exposés à des nuisances spécifiques, à la surveillance sanitaire de l'hygiène générale en milieu scolaire, à l'éducation à la santé et à la sécurité.

 

 

"Les jeunes de 18-25 ans fument moins dans la région que dans le reste de la France"

Mme Testelin, ECLAT

 

"Se voir avec un regard positif, pouvoir l'accompagner dans sa maladie, pouvoir avoir un autre contact avec son corps que celui de la maladie"

"Je me sens écouté, je peux me confier"

Un usager, à propos d'un ERC

 

Vidéos :

luttecontrelescancers

Prévention : la Région

s'investit dans la lutte

contre les cancers

accompagnementCancer

Accompagnement : la Région s'investit dans la lutte contre les cancers

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus